Gestion des assuétudes à la Stib

Frédéric Demars
Senior Vice President 
Human Resources

La Stib, de par sa mission de société de transport en commun, se doit d’avoir une politique interne claire et précise en ce qui concerne l’utilisation de l’alcool et des drogues. Nous devons en effet proposer un service où la sécurité de nos utilisateurs est sans faille. 

Depuis le 1erdécembre 2016, il n’y a plus de boissons alcoolisées dans les cafétérias et restaurants de l’entreprise. La règle en vigueur en ce qui concerne la consommation d’alcool est la même que pour la drogue : tolérance zéro sur le lieu de travail ! Notre approche se veut avant tout préventive. Car, même occasionnelle, la consommation d’alcool peut avoir un impact négatif sur le travail, les relations professionnelles, mais aussi sur la santé et la sécurité.

Prévention

La STIB s’applique à développer une approche préventive en sensibilisant l’ensemble de la ligne hiérarchique et en informant, dès l’embauche, tous les collaborateurs sur ce qui est autorisé ou non dans l’entreprise en matière de consommation d’alcool et de drogues, ce qu’ils peuvent faire en cas de besoin et à qui ils peuvent s’adresser. 

Des formations online seront bientôt disponibles pour tous les collaborateurs qui souhaitent se mettre à jour sur la matière et le cadre qui l’entourent. 

Pour notre personnel de conduite soumis avant tout à la réglementation du code de la route, des éthylotests préventifs sont disponibles dans les lieux de travail. Le collaborateur peut, en cas de doute, faire un test en toute discrétion avant de prendre la conduite. En cas de résultat positif, le manager procédera à l’écartement temporaire du collaborateur et mettra tout en œuvre pour qu’il regagne son domicile en toute sécurité.

Le chauffeur, pour qui le test est positif ou qui fait une déclaration spontanée, ne sera jamais sanctionné. 

Si le problème est chronique, son manager prendra contact, après avoir reçu l’accord du chauffeur, avec son conseiller social afin que soit mis en place en plan d’accompagnement. 

Pas d’alcool 

Au travail, consommer de l’alcool même ponctuellement peut avoir une incidence négative : somnolence, lenteur, travail irrégulier, comportement inapproprié…  Lorsque cette consommation est régulière, elle peut devenir problématique et engendrer des dysfonctionnements professionnels : tâches mal exécutées, retards, absentéisme, conflits avec les collègues et le management, accidents, maladies…

Le personnel de conduite de la Stib est, quant à lui, soumis de par son métier à des règles strictes en matière de consommation d’alcool et de drogues. D’une part en application du code de la route, et dans notre obligation de proposer un transport sécure. 

C’est pourquoi, afin d’avoir une politique cohérente pour l’ensemble du personnel en matière de consommation d’alcool et de drogues, nous appliquons le principe de tolérance zéro sur le lieu de travail. Ceci implique que l’apport, la consommation, la vente et la possession d’alcool et de drogues sur le lieu de travail et pendant les heures de travail sont proscrits.

Les activités festives 

Notre politique en matière d’alcool et de drogues ne signifie pas que l’alcool a été banni de tous les évènements festifs qui jalonnent la vie d’une entreprise. La STIB autorise, sous certaines conditions, la consommation modérée d’alcool.

Lors d’événements festifs dans l’entreprise tels qu’un départ en pension, la Saint-Éloi, ou un drink de fin d’année… Le responsable de l’événement doit toutefois s’assurer qu’un large choix de boissons non alcoolisées soit proposé au personnel et que la quantité de boissons alcoolisées soit proportionnelle au nombre de personnes attendues à l’évènement. Il ne peut, en outre, pas y avoir de reprise de travail après l’évènement.

Assistance au personnel

La STIB veille à offrir, aux collaborateurs qui le désirent, l’aide et l’accompagnement nécessaires en cas de situation de dépendance, tout en garantissant la confidentialité et le respect de la vie privée.

Le collaborateur peut spontanément se tourner vers son manager, un de nos conseillers sociaux, le programme d’aide psychologique offert à tous (Employee Assistance Program) ou le médecin du travail pour obtenir de l’aide.

En collaboration avec le conseiller social, le meilleur plan d’accompagnement possible sera mis en place avec la possibilité de se faire aider par des organismes externes spécialisés dans les assuétudes. 

L’objectif principal visant à retrouver le fonctionnement normal du collaborateur. La STIB intervient même dans la prise en charge d’un suivi médical pour les personnes en situation d’assuétude. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *